La playlist de la semaine, avec MC !

Peux-tu te présenter ?

Salut, c’est Marie-claude, MC pour ceux qui confondent avec Marie-Cécile, Marie-Charlotte, Marie-Clothilde :-). Batteuse dans le groupe SheWolf, ingé son et réalisatrice à mes heures.

Et en un mot ?

Libre

Quel est ton rôle au sein du label ?

Pour l’instant, j’aide sur la production sonore. Par exemple, j’ai enregistré des lives sessions pour les cinq groupes TADAM.

Qu’est-ce que tu aimes chez TADAM ?

La difficulté de collaborer avec des gens qui ne pensent pas forcément comme nous. Dans un monde où l’individualisme a pris beaucoup d’espace, il est important de travailler en collaboration et d’avoir d’autres visions des choses que son nombril.

Quel est ton parcours musical ?

Pendant mes études, mes potes m’appelaient la chienne musicale… Clarinettiste pendant 15 ans, j’ai fait beaucoup de jazz et de classique en orchestre.

Puis j’ai découvert le rock industriel et ça a changé ma vie. Je me définirais avant tout comme compositrice qui touche à tous les instruments qui servent mes intérêts. Dans mes différents groupes, j’ai fait des machines, de la guitare, de la basse, de la clarinette, du chant et maintenant de la batterie. En tant que compositrice, j’ai deux bébés : Native Nothing, du rock industriel et Pavlov, du rock garage, projet que je suis en train de remonter. Et sinon je me suis éclatée à jouer dans des groupes géniaux tel que Nutcase, Tricksterland ou The Ragnoutaz entre autres.

Actuellement, je joue également de la batterie avec Sound Of The Void, rock psyché très année 90.

Quelles sont tes influences ?

Bjork et Portishead ont été mes premiers coups de cœur quand j’étais toute petite (merci les grands frères!). Je me rappellerais toujours la 1ère fois que j’ai entendu « Undenied » de Portishead, ça m’a fait un choc extrêmement puissant. Je n’ai pas compris vraiment mes émotions mais je devais avoir 10 ans, et je me suis dis c’est ça que je veux faire de ma vie. Puis au collège, j’ai été une grande fan de Placebo ! Au lycée, j’ai rencontré la musique de Trent Reznor et ça a été le tournant pour me décider définitivement à fonder un groupe de musique.

Un artiste que tu écoutes mais que t’assumes pas trop ?

Zazie en live ! Ca me donne le smile à chaque fois. Bon et bien sûr Starmania mais ça je l’assume totalement.

Ton meilleur souvenir de concert

The Vines à la Boule Noire en 2004. J’étais au lycée et j’avais menti à mes parents pour aller à Paris avec ma pote Scarlett. Elle avait MTV2 ce qui était rare à l’époque et on allait voir toutes les nouveautés rock qui faisait leur 1er concert en France pour 10 euros. J’ai jamais retrouvé une ambiance comme celle-là, j’ai cru que j’allais mourir étouffée mais c’était génial !

Ta pochette d’album préférée

Nine inch Nails – Year zéro

Une BO de film qui t’a marqué

Lost Highway !! Il y a tout dedans, David Bowie, Marylin Manson, NIN, Badalamenti. Magique. Je suis très fan également de la BO du film Vorace faite par Damon Albarn et Michael Nyman, je vous la conseille.

Ton album préféré ou un TOP 3 !

Ah c’est dur… Je dirais Downward Spiral de Nine inch nails

Le 1er disque que tu as écouté ? ou un artiste qui a été une révélation pour toi ?

Ca a du être Anne ou Dorothée :-). En terme de révélation dans mon enfance, Portishead ça m’a bien marqué.

C’est quoi ton titre du moment, celui que tu écoutes en boucle ou que tu forces à mettre en soirée en criant “CA C’EST MA CHANSON!!!” ?

Kitoko de Kokoko

Si on veut te faire chialer, il faut mettre quel son ?

Nina Simone : Ain’t Got No

Un mot pour décrire ta playlist ?

Féminine

Et tes parents ils écoutaient quoi ? A quoi étais-tu bercé ?

Gold et Tino Rossi. Mes parents n’écoutaient pas de musique à part pour Noël.

A quel moment écoutes-tu le plus de musique ?

Quand je fais le ménage.

Question pour les geek de matos, sur quoi tu joues ? Quel est ton set-up ?

Ah ah, un truc qui ressemble à un set de batterie. J’ai un kick/tom alto qui appartenait à la petite sœur d’Alice de la marque « la baguetterie », je suis allé les voir, c’est tellement vieux qu’ils étaient incapables de me dire quel était la série. Mais ça sonne. Puis j’ai un bon tom basse mapex saturn, une snare gretsch et des cymbales meinl.

Le mot de la fin

Vive la musique libre et indépendante ! Vive les artistes !

La playlist

The Ragnoutaz – dance & Suffer

Bjork – Pluto

Dilly Dally – Desire

Nina Simone –ain’t got no

Clara Rockmore – The Swan

PJ Harvey – Joe

Moriarty – Cotton flower

Wolf Alice – Yuk Foo

Portishead – Machine gun

Nine Inch Nails – The becoming